Redéfinir les régimes à cotisations déterminées

Redéfinir les régimes à cotisations déterminées

Par Tim Rourke

Février 2018

Résumé

Compte tenu du nombre grandissant d’employés canadiens faisant face à une insuffisance de fonds pour la retraite, certains promoteurs de régime ont travaillé à l’amélioration des programmes à cotisations déterminées en adoptant une approche « institutionnelle » pour la création des régimes.

Environ 7 employés canadiens sur 10 qui participaient à un régime de retraite agréé étaient inscrits à un régime à prestations déterminées (PD), qui garantit aux travailleurs des prestations prédéfinies à la retraite, quelles que soient les fluctuations du marché, dont le montant total est souvent assumé par l’employeur. Même si le Canada est bien en avance par rapport aux États-Unis en matière de régimes PD (en comparaison, seulement 5 % des employeurs américains offrent aux nouveaux employés des régimes PD traditionnels, selon Willis Towers Watson), au cours des dernières années, ces régimes ont graduellement cédé du terrain aux régimes à cotisations déterminées (CD), qui sont financés au moyen de retenues salariales et exigent des travailleurs qu’ils examinent leurs choix de placement.

Bien qu’ils soient moins dispendieux et plus faciles à administrer que les régimes PD, les régimes CD présentent toutefois certains défis. Par exemple, les régimes CD sont généralement prudents en ce qui a trait aux placements non traditionnels qui génèrent de l’alpha. Par ailleurs, le montant final des prestations est inconnu et peut varier en fonction des cotisations totales d’une personne et du rendement des placements. De plus, les employés participant à un régime PD garanti et entièrement financé pourraient hésiter à accepter un travail chez un employeur qui offre uniquement des régimes CD. Bon nombre de personnes estiment qu’un alourdissement du fardeau des cotisants pourrait entraîner une augmentation marquée du nombre de personnes n’ayant pas suffisamment de capital de retraite, une tendance qui devrait se poursuivre alors que le recours à des régimes CD se généralise. Les employés eux-mêmes semblent disposés à prendre des mesures : les données de Willis Towers Watson indiquent que près des deux tiers d’entre eux favoriseraient des retenues salariales plus élevées en échange d’une retraite entièrement capitalisée. Par conséquent, les promoteurs offrant des régimes de retraite viables pourraient attirer et retenir les employés plus facilement à long terme.

Améliorer les régimes à cotisations déterminées

Au Canada, compte tenu du nombre croissant de baby-boomers et de membres de la génération X se préparant à quitter le marché du travail, et des milléniaux qui se préoccupent davantage de leur retraite, certains promoteurs de régimes ont envisagé une approche CD « institutionnelle » afin de mieux outiller leurs membres en vue de la retraite. Cette approche consiste à intégrer aux régimes CD des caractéristiques semblables à celles des régimes PD, par exemple en offrant des options à coût avantageux comme des comptes en gestion distincte au lieu de fonds communs de placement traditionnels.

Lire l’article intégral (PDF)




Cet article est fourni à titre d’information générale seulement et CIBC Mellon et ses sociétés affiliées ne font aucune déclaration ni garantie quant à son exactitude et à son exhaustivité, et aucune d’elles n’assument quelque responsabilité que ce soit pour les tierces parties auxquelles il peut être fait référence. Les lecteurs doivent savoir que le contenu de cette publication ne doit pas être considéré comme étant des conseils juridiques, comptables, de placement, financiers, fiscaux ni d'autres conseils professionnels, et qu'il n'a pas non plus été conçu à cette fin.

À propos de CIBC Mellon

CIBC Mellon est une société canadienne qui se concentre exclusivement à répondre aux besoins en services de placement des investisseurs institutionnels canadiens et des investisseurs institutionnels étrangers qui investissent au Canada. Fondée en 1996, CIBC Mellon est détenue à parts égales par The Bank of New York Mellon (BNY Mellon) et la Banque Canadienne Impériale de Commerce (CIBC). Les solutions de services de placement de CIBC Mellon sont offertes aux institutions et aux sociétés en étroite collaboration avec nos sociétés mères et comprennent des services de garde, de comptabilité en devises multiples, d'administration de fonds, de tenue des dossiers, de retraite, de prêt de titres, de règlement en monnaies étrangères et de trésorerie.

Au 31 décembre 2023, CIBC Mellon détenait plus de 2,6 billion $ CA d'actifs sous administration au nom de banques, de caisses de retraite, de fonds de placement, de sociétés, de gouvernements, de compagnies d'assurance, de fiducies d'assurance étrangères, de fondations et d'institutions financières mondiales dont les clients investissent au Canada. CIBC Mellon fait partie du réseau mondial de BNY Mellon qui, au 31 décembre 2023, avait 47,8 billions $ US d'actifs sous garde et sous administration. CIBC Mellon est un utilisateur autorisé de la marque de commerce CIBC et de certaines marques de commerce de BNY Mellon. CIBC Mellon est la marque d’entreprise de Compagnie Trust CIBC Mellon et de la société de services de titres mondiaux CIBC Mellon et peut être utilisée comme terme générique en référence à l’une ou l’autre des sociétés ou aux deux sociétés.

Pour plus de renseignements, y compris les plus récentes connaissances de CIBC Mellon sur les questions touchant les investisseurs institutionnels actifs au Canada, consultez le site www.cibcmellon.com ou suivez-nous sur Twitter @CIBCMellon.